top of page

CULPABILITÉ OU RESPONSABILITÉ !


Nous sommes, depuis quelques années, soumis à une forte culpabilisation générale par les médias et instances politiques, cela a-t-il une véritable raison d’être ?

Pour commencer cette réflexion, nous allons nous attarder sur la culpabilité, cette émotion qui nous met mal et incite au repli sur soi.

Aujourd’hui, nous pouvons souvent entendre ou lire des avis qui nous disent que celle-ci n’est pas utile et qu’il vaut mieux passer outre, mais est-ce bien juste ?

Il me semble que comme toute chose qui existe, la culpabilité a son utilité, mais tout est question de contexte et d’état de conscience. Pendant longtemps, la société étant peu développé au niveau de la conscience, les individus étaient plutôt centrés sur leur survie et leurs envies compulsives et là, la culpabilité (stimulée par les religions) pouvait être un garde fou pour limiter les abus, vols, viols, meurtres, etc… Les personnes susceptibles de réaliser ces méfaits ou crimes, n’avaient pas la conscience suffisante pour respecter toute vie, quelle qu’elle soit. A ce moment là, la culpabilité pouvait être le seul rempart aux instincts animaux, primaire chez l’humain.

Par contre, une personne éduquée au respect, à la prise en compte du vivant et de chacun, donc mues par des valeurs faisant office de loi personnelle, agira différemment. Elle ne sera plus enclin aux actes « égo-centrés » mais aura à coeur de participer au bien commun, à la création d’un monde plus juste, aussi bien pour les humains que pour le reste des terriens (animaux, végétaux, minéraux) et pour la planète elle-même. Elle se sentira responsable d’agir à son niveau, des plus petits actes aux plus grands en fonction de sa place dans la société !


Se remettre en question et se libérer de la culpabilité !


Et si cette forte culpabilisation actuelle nous montrait notre difficulté à agir en fonction de valeurs d’ensembles, notre tendance à rester dans l’individualisme et l’égo-centrisme par confort ou peurs ?

Ne serait-il pas le moment d’appliquer concrètement, en toute responsabilité, ces valeurs qui parlent à beaucoup d’entre nous ?

Pour sortir de la culpabilité et du moteur émotionnel (bien/mal), nous devons développer une vision basée sur des valeurs, des lois de l’âme, d’amour et créer une société nouvelle.

Une société où nous serions tous unis (mais pas uniforme) où l’inter-indépendance serait la norme des échanges (énergétiques, financiers, matériels) pour que le bien commun soit le garant du bien individuel !

Alors, je vous propose ainsi qu’à moi-même, de faire le point.

Observons nos valeurs et voyons si nous les appliquons au mieux de ce que nous pouvons.

Bien évidemment, nous ne sommes pas parfaits mais sommes nous tous engagés à la hauteur de notre conscience, prenons nous le temps de méditer, d’avoir des réflexions mentales pour stimuler notre créativité et permettre l’émergence de cette nouvelle société ?


Engageons nous dans ce service collectif, en toute responsabilité, et libérons nous de facto, de la culpabilité !


Lucien

bottom of page