top of page

CONFLITS D'INTERÊTS ET PETITS ARRANGEMENTS ENTRE AMIS !


Quel est ce symbole que nous voyons partout en ce temps de crise, serait-il actif en nous ?

Est-il la déformation d’une loi de la Vie ?

Vous avez sûrement remarqué notre tendance à trouver les informations ou à vivre les expériences qui valident nos croyances (mental) ou nos peurs (émotionnel). Nous attirons toujours à nous ce qui vibre à la même fréquence, ce qui est juste pour prendre conscience de ce qui nous met en mouvement ou nous anime.

Dans tous les cas, cela (l’expérience) ne représente pas la vérité absolue mais une expression de celle-ci. Notre conscience agit directement sur nos expériences mais elle fait partie d’une conscience bien plus grande qui s’exprime de diverses façons avec un processus évolutif. Nous pouvons prendre en exemple trois sortes de conscience qui jalonnent cette évolution (c’est une version simplifiée mais symbolique) :

La conscience de dépendance, où l’individualité n’est pas encore affirmée et donc dépendante d’une autorité « protectrice et nourrissante », ex : enfant (pas responsable) qui a besoin de ses parents. Cette conscience, tournée vers le passé, s’exprime en recherchant la sécurité, l’alimentation (énergie, argent) à l’extérieur. C’est quelque chose d’externe qui doit régler nos « problèmes » : médecine, gouvernement, etc.

La conscience individuelle, où l’individu, la personnalité, l’égo est très actif donc centré sur soi. Chacun veut récupérer le maximum d’énergie (argent) sans prendre en compte les conséquences pour ce qui l’entoure. Conscience focalisée sur l’instant présent : « Après moi, le déluge ».

A ce stade de conscience, on veut avoir raison et contrôler ce qui nous environne pour se développer et acquérir toujours plus. Ex : les différents lobbys qui cherchent à influencer ce qui les entourent, soit en manipulant les personnes en conscience de masse (solution miracle ou nouveau besoin existentiel), soit en recherchant des accords avec d’autres personnes en conscience individuelle pour augmenter leurs influences et profits.

La conscience d’ensemble, où l’individu fait partie intégrante de l’ensemble, l’intérieur et l’extérieur tendent vers l’unité. Le bien fondé de la circulation des énergies devient une évidence, donner pour recevoir, partager, pour expérimenter l’inter-indépendance. Cette conscience cherche à exprimer au présent la sagesse future. C’est l’expression de l’Âme qui commence à se matérialiser au travers de la personnalité. Cette conscience amène à une responsabilité élargie qui cherche à insuffler des justes relations, dans le respect de tout à chacun, avec la prise en compte du cheminement individuel. Ex : les personnes qui agissent pour l’éveil de la conscience dans n’importe quel domaine avec une forte envie de collaboration.

Bien sûr, ces différentes étapes se réalisent en fondues enchainées avec des allers retours plus ou moins marqués et font toutes partie intégrante de nous-même !

La question est de savoir avec quelle partie nous souhaitons nous exprimer et agir ? Il va falloir développer une vigilance fine pour ne pas se faire manipuler par nos instincts les plus primaires au service de l’égo : mental, menteur (vieux bleu qui veut avoir raison et détruit l’esprit), l’émotionnel, sensibilité tournée que vers soi (demoiselle blanche qui culpabilise et détruit l’âme) puis l’instinctivo moteur de survie (cadavre sanglant qui impose sa volonté et détruit le corps).

Pour développer l’état d’Être de la conscience d’ensemble, nous ne devons pas nous tromper « d’amis » et collaborer avec :

Le mental supérieur qui cherche à se brancher sur l’Esprit afin de découvrir l’unité au delà de la division. Le piège pourrait être l’uniformité mais c’est la diversité au service de l’expression de l’Unité qui doit être mise en avant.

L’émotionnel supérieur qui développe une sensibilité de plus en plus inclusive avec la capacité (quand c’est nécessaire) de ressentir le vécu de l’autre afin d’avoir une meilleure compréhension de ce qu’il vit. Cette sensibilité permet de prendre en compte l’autre au delà des apparences.

Le physique avec l’instinctivo moteur supérieur qui cherche à préserver la vie de façon globale, toute vie dans un corps à son importance tant que la conscience peut se développer dans celui-ci. Cette évolution physique permet aussi d’accepter (de sentir) quand c’est la fin et qu’il est l’heure de rendre ce corps (cette forme) à la matière.

Le conflit d’intérêt qui nous concerne est, entre la partie la plus primaire soumise aux trois « cadavres », notre personnalité au service de l’égo ou notre âme au service du but commun.

Qui pourra récupérer notre énergie ?


Pour ma part, la difficulté est de reconnaitre « qui » s’exprime en moi ! Parfois, je pense agir et être dans une conscience d’ensemble mais je me surprends à juger, critiquer ce qui est forcement en lien avec la conscience individuelle et mon égo qui a repris le pouvoir ! La présence et la vigilance sont nos outils de chaque instant pour pouvoir démasquer ce « jeux » interne.

Cette lutte externe pour le pouvoir et l’argent est vraiment le miroir de la lutte interne, où nous devons choisir quelles parties nous nourrissons : la division ou l’unité, le « bien » individuel ou commun…

A nous de choisir avec quelles parties de nous-même nous collaborons et au service de quelles valeurs !

C’est notre responsabilité, notre épreuve, notre expérience !

Mais cette division apparente ne reste qu’illusion, nous avançons tous, chacun à son rythme sur le chemin de l’évolution…

Lucien

bottom of page