top of page

Peut-il exister une LIBERTÉ d’expression et d’action sans RESPECT mutuel ?


Ces derniers temps, nous sommes témoins d’expressions virulentes et de censure, cela serait-il le symbole de notre communication immature centrée sur notre égo qui veut avoir raison ?

Sommes nous entrain de chercher à dépasser collectivement ce vieux mécanisme, prendre en compte tous les autres, avec leurs différents états de conscience et donc leurs différents niveaux de responsabilité ?

Mais différents états de conscience ou de responsabilité ne veut pas dire différence de valeur !

Chaque personne faisant partie intégrante de l’humanité, joue son rôle, fait sa part pour permettre l’avènement du nouveau pour l’ensemble.

Le nouveau de notre époque semble être du coté de l’émergence d’une nouvelle conscience, d’une nouvelle spiritualité mais pour cela, nous devons accompagner l’ancien à s’éteindre dans le respect.

Nous nous sommes construit grâce à ces valeurs individualistes (matérialistes) qui nous ont permis de nous affirmer, de développer des compétences au fil de nos expériences. Cela nous a aidé à repousser nos peurs grâce à l’accumulation de connaissances, d’argent, de matériel, de relations …mais sommes nous prêts maintenant à nous identifier, à nous appuyer sur autre chose ?

L’heure serait-elle de commencer à passer de l’Avoir à l’Être, d’agir au niveau de la conscience, de l’âme, de révéler l’Unité ?

Chacun peut agir à sa manière, selon qui il Est mais surtout, en prenant garde de ne pas être contre qui que ce soit !!! Sinon nous entretenons la division et l’individualisme.

La collaboration se développe à tous les niveaux, dans la recherche (meilleurs résultats avec le travail d’équipe), dans l’agriculture (prise en compte de la nature et de son juste fonctionnement), au niveau politique (avec des mouvements cherchant à rassembler) au niveau des états (union européenne…). Bien sûr, dans chacun de ces domaines, nous avons des exemples « d’erreurs » toujours motivés par des intérêts individuels. Cela s’appelle l’apprentissage, après avoir développé une maturité individuelle, nous devons développer une maturité collective.


Nourrir un nouveau paradigme !


Peut-être devrions nous sortir de la lutte contre les autres, contre les virus, contre la vie même qui nous envoie des épreuves pour justement nous faire grandir en conscience ?

Plutôt, accepter toute proposition de la Vie, toute personne que nous croisons pour justement grandir et chercher à découvrir le sens de chaque chose pour petit à petit, découvrir le sens de la Vie, de cette expérience collective.

Nous sommes en perpétuel interrelation, que ce soit de façon consciente ou inconsciente donc de nous éveiller dans le sens d’ouvrir nos yeux à une nouvelle réalité (plus inclusive).


Sommes-nous en présence des dernières résistances de ce vieux paradigme de division, de lutte, de contrôle, de l’élite contre la masse, des patrons contre les ouvriers, des innocents contre les responsables…?

Et si nous cherchons à accompagner cette mort en allant voir dans notre intérieur tous ces aspects, en les réconciliant pour sortir aussi des luttes internes, nous pourrons alors développer la bienveillance (la vision claire).

Cette année, nous n’avons pu accompagner les personnes (âgées) dans leur fin de vie, avec le respect qu’il se doit !

Serait-ce le symbole de notre difficulté à accompagner l’ancien monde mourant pour permettre au nouveau de s’incarner ?


Lucien

Comments


bottom of page